Retour sur l’audience intersyndicale au Ministère de la Santé le 30 avril 2024

Le mardi 30 avril 2024, l’intersyndicale des orthophonistes (CFTC, CGT-UFMICT, FNEO, FNO, FO, FOF) a été reçue au Ministère du travail, de la santé et des solidarités.

Anaïs BARTHET et Valérie MONCELET (Commission Exercice Salarié) y étaient pour représenter la Fédération des Orthophonistes de France.

Nous avons rencontré Mme Grataloup (conseillère établissements de santé, ressources humaines et relations sociales) et M. Wolkenstein (conseiller médical, enseignement supérieur et recherche), nouveaux interlocuteurs au Ministère du travail, de la santé et des solidarités, suite à la nomination en février 2024 de M. Valletoux en tant que ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention.

Dans la continuité des rendez-vous précédents, l’intersyndicale a porté au ministère les revendications suivantes :

– Quelles réponses pour enrayer de toute urgence la pénurie d’orthophonistes salariés dans la fonction publique et le médico-social ?

– Quelles applications pour les orthophonistes salariés de la loi Rist publiée le 20 mai 2023 ?

(cf. loi n° 2023-379 du 19 mai 2023 portant amélioration de l’accès aux soins par la confiance aux professionnels de santé, dite loi Rist et introduisant l’accès direct pour les orthophonistes notamment)

– Concernant la formation initiale :

Comment remédier au problème de la disparition des lieux de stages en institutions ?
Reconnaissance d’un temps dédié à l’encadrement de stagiaires et aux directions de mémoires (master)
Quelles réponses aux revendications des enseignants des CFUO sur leur statut et leur rémunération ?
Droit à une indemnité de frais de stages pour les étudiants

L’intersyndicale a reposé son exigence que les grilles salariales tiennent compte de notre diplôme et de l’évolution de carrière.

Elle a vivement réinterrogé le ministère concernant la non-reconnaissance du grade Master : il n’y a pas eu de revalorisation salariale dans le médico-social, et ce, malgré

l’obtention du grade master en 2013 ! Les conséquences en termes d’accès aux soins sont catastrophiques.

Au terme de cette réunion, aucune solution ne nous a été proposée mis à part le projet d’augmenter le nombre d’étudiants d’environ 10% en 2025,

tout en sachant que les locaux devront être adaptés aux conditions d’accueil des étudiants. Pour cela, il est indispensable que le statut et la rémunération

des enseignants soient eux aussi améliorés ! Le projet d’ouverture d’une nouvelle école d’orthophonie a été évoqué… mais quid des lieux de stage en salariat ?

Une fois de plus, l’intersyndicale a tenté de faire entendre la dégradation de la situation pour l’accès aux soins, pour les conditions de travail des orthophonistes

et pour la formation des étudiants, attendant des solutions concrètes de la part du ministère.

Les réponses apportées étant extrêmement insuffisantes, une prochaine rencontre est prévue au mois de septembre 2024.

Un dossier a de nouveau été remis au Ministère, et la FOF a appuyé, par son travail d’enquête sur la disparition des postes en salariat,

nos revendications concernant l’exercice salarié.

Vous pourrez bientôt le retrouver sur le site de la FOF.

Nous restons à votre disposition pour toute question ou proposition !

Syndicalement,

 

La Commission Exercice Salarié de la FOF

fof.commexercicesalarie@gmail.com
Permanence hebdomadaire les mercredis de 20h à 21h : 03.88.35.90.52

Septembre 2022 : le Ministère de la Santé n’a toujours pas de réponse à la situation alarmante du salariat

Suite au courrier envoyé en juin par la FOF au nom de l’intersyndicale des Orthophonistes, nous avons été reçus le 6 septembre dernier par deux conseillers du nouveau Ministère de la Santé (cabinet de François Braun).
Nos interlocuteurs semblaient ne pas connaître le dossier des orthophonistes, malgré l’engagement qui avait été pris par leur prédécesseur de leur transmettre. Il est usant et inacceptable d’entendre les mêmes réponses depuis 2015, alors que des négociations étaient en cours et nous menaient vers des grilles salariales de niveau bac+5. L’état d’urgence antiterroriste avait alors stoppé la mobilisation des orthophonistes, interdits de manifestation.
Ne nous laissons pas mettre en sommeil !
Le CDP ci-joint rappelle nos revendications concernant nos salaires, mais aussi nos conditions de travail et la reconnaissance de nos qualifications.
L’Intersyndicale appelle les orthophonistes à se mobiliser, à commencer par les journées de grève et de manifestation du 22 et 27 septembre pour la santé, et le 29 pour la hausse des salaires.
Syndicalement,
La Commission Exercice Salarié de la FOF

Mobilisation du 22 et 27 septembre pour la santé et le 29 pour la hausse des salaires

2022-09-16_cdp intersyndical ortho
Suite au courrier envoyé en juin par la FOF au nom de l’intersyndicale des Orthophonistes, nous avons été reçus le 6 septembre dernier par deux conseillers du nouveau Ministère de la Santé (cabinet de François Braun).
Nos interlocuteurs semblaient ne pas connaître le dossier des orthophonistes, malgré l’engagement qui avait été pris par leur prédécesseur de leur transmettre. Il est usant et inacceptable d’entendre les mêmes réponses depuis 2015, alors que des négociations étaient en cours et nous menaient vers des grilles salariales de niveau bac+5. L’état d’urgence terroriste avait alors stoppé la mobilisation des orthophonistes, interdits de manifestation.
Ne nous laissons pas mettre en sommeil !
Le CDP ci-joint rappelle nos revendications concernant nos salaires, mais aussi nos conditions de travail et la reconnaissance de nos qualifications.
L’Intersyndicale appelle les orthophonistes à se mobiliser, à commencer par les journées de grève et de manifestation du 22 et 27 septembre pour la santé, et le 29 pour la hausse des salaires.
 
P1260092.JPG
 
🌟 Le 22 septembre : journée de mobilisation nationale pour la santé
📣 Faisons entendre la voix des orthophonistes et de la FOF !
Syndicalement,
La Commission Exercice Salarié de la FOF

Demande d’audience au Ministère des Solidarités et de la Santé

B. Bourguignon - Demande de RV Intersyndicale orthophonistes - 8 juin 2022

Suite au rendez-vous avec un conseiller du cabinet d’Olivier Véran le 14 avril dernier, l’Intersyndicale des Orthophonistes sollicite une audience avec le nouveau cabinet et a adressé un courrier à Brigitte Bourguignon, nouvelle Ministre de la Santé et de la Prévention (voir courrier en PJ). La défaite de cette dernière aux élections législatives suppose son départ du Gouvernement et nous ne manquerons pas d’interpeler son successeur dès sa nomination.

L’Intersyndicale des orthophonistes reçue le 14 avril 2022 par le cabinet Véran

La FOF a été reçue le 14 avril dernier avec l’Intersyndicale des Orthophonistes par le Ministère de la Santé pour alerter sur les difficultés rencontrées par les orthophonistes salariés et obtenir des réponses.

Le courrier ci-joint, envoyé préalablement au cabinet d’Olivier Véran, expose nos préoccupations pour la profession et précise nos revendications.
Les réponses fournies par notre interlocuteur ne sont pas satisfaisantes pour répondre à la question de l’accès au soin pour tous, comme l’explique le CDP intersyndical du 26 avril.

L’Intersyndicale des Orthophonistes va prochainement solliciter un RV avec le nouveau Ministère de la Santé.

Pour faire entendre nos revendications et porter un regard d’avenir sur le métier d’orthophoniste, rejoignez la FOF !

Dans l’attente d’une revalorisation salariale salutaire pour le métier d’orthophoniste

Suite à la publication d’un rapport de l’IGAS erroné qui considère les orthophonistes à un niveau d’étude bac+3, et considérant la lenteur et l’inéquité avec laquelle les revalorisations salariales promises se mettent en place, la FOF s’interroge quant aux moyens que compte mobiliser le gouvernement pour renforcer les équipes soignantes et faire en sorte que les orthophonistes restent en poste.
L’accès au soin des patients, sur tout le territoire, pâtit de cette politique, de même que la possibilité pour les étudiants en orthophonie d’être formés sur le terrain, à défaut de trouver des lieux de stage.
Nous rappelons que le niveau de qualification des orthophonistes se situe à bac+5 et que leur salaire doit s’y aligner, dans la Fonction Publique Hospitalière comme dans les institutions médico-sociales.
Ni le Ségur de la Santé ni la mission Laforcade ne sont satisfaisants. Pire encore, ils masquent les déconstructions imposées aux services et reculs concernant les droits du travail. La conférence des métiers qui a eu lieu le 18 février et le manque de précisions données aux syndicats renforcent ces doutes.
Afin de défendre le métier et l’accès au soin pour les patients, la FOF œuvre au sein de l’Intersyndicale des Orthophonistes et a envoyé le courrier ci-joint au Ministère de la Santé, demandant une audience au Ministre pour exposer ses préoccupations et recevoir des réponses.

La Commission Exercice Salarié de la FOF

2022-03-08_cdp FOF_reval ortho

courrier à O.Veran – Demande de rdv intersyndicale Ortho_21fev2022

La FOF participe à la dernière table ronde intitulée « Convergence des Luttes »

Forum samedi 29 janvier de 9h 30 à 18h 30

Salle des Fêtes – Mairie de Montreuil – 1, place Jean Jaurès

En présentiel et distanciel.

Retransmission en direct sur la chaîne You Tube.

Programme et modalités d’inscription ci-après.

 

 

Mardi 11 janvier : manifestation des orthophonistes avec l’ensemble des professionnels de santé

🌟 La Commission Exercice Salarié de la FOF vous souhaite une bonne année, et vous appelle à manifester pour inaugurer une année de lutte collective, que nous souhaitons victorieuse… à l’instar des orthophonistes de l’institut Michel Fandre, à Reims (51), qui nous donnent un exemple que la grève et la négociation peuvent porter leurs fruits ! (voir le message ci-dessous)
 

Voici le communiqué de presse de l’intersyndicale des orthophonistes appelant tous les orthophonistes à se mobiliser le mardi 11 janvier 2022.

Ce jour-là est organisée une manifestation nationale et interprofessionnelle pour porter nos revendications pour le soin et pour l’accès au soin ainsi que pour soutenir le travail institutionnel.
 
Plus nous serons nombreux à nous mobiliser, plus grandes seront les réussites !
Nous restons à votre écoute pour construire ensemble tout moyen d’action.
 
Syndicalement,
 
La Commission Exercice Salarié de la FOF
☀  Des nouvelles des orthophonistes de l’institut Michel Fandre, à Reims (51) (15/12/2021) :

Bonjour à toutes et à tous,

Les orthophonistes de l’Institut Michel Fandre à Reims vous donnent des nouvelles de leur mobilisation.

Après 9 semaines consécutives de grève (se tenant les mardis), des manifestations à Reims et à Paris au sein des regroupements interprofessionnels, des interviews sur plusieurs médias de la région (L’union, France Bleue, Champagne FM), des partages sur des groupes Facebook et des visios pour échanger, et reprendre de la motivation…

Nous sommes heureuses de vous annoncer que tout cela n’aura pas été vain !!

Bien sûr, notre revendication initiale qui était une RECOMP’ : reconnaissance de nos compétences à hauteur de notre diplôme BAC+5 n’a pas pu aboutir.  

Mais nous avons réussi, grâce au soutien de nos collègues non-orthophonistes, des parents et surtout de notre délégué syndical à obtenir quelque chose de pérenne et d’important : 

  • Un avancement de cinq années d’ancienneté dans la grille dont nous dépendons dans la CCNT 66, à partir du 1er octobre 2021 (effet rétroactif). 
  • La même mesure pour les nouveaux salariés qui seraient embauchés pour la fonction d’orthophoniste, quel que soit leur état d’avancement d’ancienneté dans la grille au moment de l’embauche.
  • Pour les orthophonistes étant déjà en fin de grille, ne pouvant bénéficier de la mesure : une indemnité équivalant à un point d’indice par mois d’ancienneté (max 60 points) a été convenue.
  • Cela à durée indéterminée jusqu’à un meilleur reclassement dans une nouvelle grille conventionnelle (niveau national).

Cet accord d’entreprise est plus avantageux qu’une prime car cela correspond à un salaire réel et est comptabilisé dans les cotisations pour les retraites.

Cette avancée historique dans notre établissement a été possible suite à une lutte de longue haleine (dossiers déposés l’année dernière) et mouvement de grève entamé dès septembre. Nous espérons que cela permettra l’attractivité des postes vacants dans notre institut et l’embauche de nouveaux collègues, afin de continuer à offrir des soins de qualité aux patients !!

Nous espérons également que cela donnera de l’espoir à tous ceux qui luttent et qui veulent voir se poursuivre les soins au sein des structures médico-sociales. Nous ne pensions pas cela possible chez nous, et nous l’avons fait ! Nous restons disponibles pour échanger avec ceux qui en auraient besoin pour démarrer ou poursuivre leur combat. Nous essaierons de reprogrammer une visio en janvier pour répondre aux questions éventuelles (n’hésitez pas à nous dire si cela vous intéresserait).

Bien sûr nous continuerons à soutenir les mouvements nationaux car nous avons gagné une bataille mais pas la guerre. La reconnaissance des compétences des orthophonistes en accord avec leur niveau d’études est loin d’être acquise, et cela ne sera possible qu’en passant par les plus hautes sphères, au sein du ministère.  

« On ne lâche rien !! » 

Les orthophonistes de l’Institut Michel Fandre (Reims-51)

 

cdp intersyndical ortho 11 janvier 2022

 

Médico-social – Convention Nationale

Dans le domaine du médico-social, une Convention Nationale s’est réunie samedi dernier pour fédérer les actions régionales, notamment face aux transformations imposées aux CMPP, CAMSP et CMP avec les plateformes d’orientation et de coordination (POC, TND). La FOF est partenaire et soutien de ce mouvement, et vous pouvez lire le communiqué ci-joint à ce sujet.