Double prise en charge : la réponse et le questionnement de la FOF